Skip to content

Les valeurs universelles de la Pentecôte

© Adrian Wirz
L'édito de l'édition de Pentecôte 2021

Chères lectrices et chers lecteurs,

Tous les ans, bon nombre de personnes en Suisse attendent l’Ascension et la Pentecôte avec impatience. Cette année, ces deux fêtes tombent au mois de mai – une bonne raison de penser que chaleur, beau temps et bourgeonnement seront au rendez-vous. Beaucoup d’entre nous profitent de ce week-end prolongé pour partir dans le sud, comme en témoignent les légendaires embouteillages au tunnel du Gothard, grands absents de 2020.

Publicité

On a parfois tendance à l’oublier, mais le week-end de Pentecôte est aussi très important dans le calendrier liturgique. Ainsi, comme Noël et Pâques, il est célébré par deux jours fériés dans la plupart des cantons. Le cinquantième jour après Pâques, le Saint-Esprit est descendu sur les disciples, qui ont ensuite répandu l’enseignement de Jésus partout dans le monde. On raconte qu’ils ont subitement été capables de s’exprimer en langues étrangères, ce qui leur a permis d’accomplir leur mission.

L’être humain se plaît à essayer d’expliquer les phénomènes qui lui paraissent irréels. Alors, qu’en est-il de cette soudaine maîtrise des langues étrangères? Peut-être les disciples avaient-ils trouvé une langue comprise par tous, passant par des valeurs universelles comme l’amour, la solidarité et l’empathie, et que l’on peut exprimer sans grand discours?

Cette année, le week-end de Pentecôte revêtira une importance particulière pour nous tous. Plus que ces dernières décennies, ici et ailleurs, des personnes ont besoin de solidarité, de compassion et d’aide pour surmonter les conséquences de la crise du coronavirus. Nous pouvons tous leur apporter notre soutien à notre échelle, surtout en ce week-end de fête!

Guy Parmelin,
Président de la Confédération helvétique

Quart d'heure pour l'essentiel

Article tiré du numéro Quart d’heure pour l’essentiel Pentecôte 2021

Publicité