Skip to content

Du rêve à la réalité

L'édito de Gelson Fernandes.

Un Euro en France est évidemment un moment spécial. Pour moi qui suis passionné de football français depuis mon plus jeune âge, c’est même un moment fabuleux.

Tout petit, j’achetais les magazines Onze Mondial et France Football qui, à l’époque, paraissaient deux fois par semaine. Des stages pour adolescents y étaient proposés. J’avais toujours rêvé d’en effectuer un, mais n’en avais malheureusement pas l’occasion.

Publicité

Alors je me rendais seul, en plein cœur de l’hiver, sur un terrain annexe de Tourbillon (ndlr : le stade du FC Sion, le club dans lequel Gelson Fernandes a effectué ses débuts pros) et je m’imaginais marquer des buts dans un stade plein. C’était absolument imaginaire, comme dans un rêve ; mais ça, c’est tout moi.

Tout était entre moi et Dieu. Nous avions conclu un pacte de solidarité tous les deux : Dieu m’accompagnerait, et moi je donnerais tout pour réaliser mes rêves. C’est d’ailleurs ainsi que j’ai toujours considéré la religion : pour moi qui ne suis pas un grand fan des Eglises, la foi se vit seul, sans nécessité d’être partagée. C’est un ressenti tout à fait personnel, mais je pense évidemment que l’important est d’être en phase avec soi-même.

Le fait est que mes rêves se sont réalisés. En plus de ma carrière en club, j’ai pu vivre un Euro et deux Coupes du monde, et même marquer contre l’Espagne en phase finale de l’Euro 2010. Cette année encore, jouer l’Euro devant mes amis, devant ma famille, sera un moment fabuleux.

Pour toute la planète football aussi, cet Euro 2016 en France sera porteur de rêves et d’enthousiasme. Je me réjouis pour les fans du football ! Je vous souhaite à toutes et à tous un bel été, avec beaucoup de moments de partages en famille.

Gelson Fernandes, milieu récupérateur du Stade Rennais
et international Suisse

Quart d'heure pour l'essentiel

Article tiré du numéro Quart d’heure pour l’essentiel Eurofoot 2016

Publicité