Skip to content

Des jours fériés et une promesse formidable

© Istockphoto
Que représentent ces jours de congés?

Les ponts du mois de mai sont les bienvenus pour tous ceux qui profitent ainsi de quelques jours de congé supplémentaires, le temps clément du printemps retrouvé.
L’Acension et la Pentecôte, à dix jours d’intervalle, marquent deux événements de la vie de Jésus-Christ, au premier siècle de notre ère.

Verbatim du 1er siècle

Publicité

A Pâques de cette année-là (en l’an 30 ou 33 après J.-C.), Jésus-Christ a été crucifié par les Romains, alors au pouvoir au Proche-Orient. C’est sous la pression des élites juives de l’époque que Ponce Pilate, gouverneur de la Province de Judée depuis l’an 26 ou 27, a décidé de crucifier ce prédicateur non-violent mais agitateur, qui affirmait être le fils de Dieu. Il a été cloué sur une croix, selon la tradition de l’époque, aux côtés de deux autres brigands.

L’Ascension, une promesse

Messie l’ont déposé dans une tombe, mais que trois jours plus tard son corps avait disparu. Ses disciples, mais aussi des Romains, témoignent qu’ils l’ont vu ensuite, à plusieurs reprises. Quarante jours après sa résurrection, le Christ s’est élevé dans une nuée et a disparu.
Avant son «Ascension», Jésus-Christ a promis une chose à ses amis: «Le Saint-Esprit descendra sur vous.»

L’essor du christianisme

C’est cette promesse concrétisée dix jours après par une apparition, qu’on qualifierait de mystique aujourd’hui, qui est marquée par la Pentecôte. Un vent a soufflé sur ses amis rassemblés. Ils ont été visités par l’Esprit Saint et se sont mis à parler en toutes sortes de langues. Au point où 3000 personnes se sont tournées à la foi chrétienne ce jour-là. La Pentecôte constitue un événement phare inattendu par les disciples du Christ, qui après l’Ascension se sont retrouvés pour la seconde fois en quarante jours, sans leur maître. Le Saint-Esprit descendu sur eux a donné au christianisme une impulsion qui continue d’animer chaque génération de croyants, avec cette promesse du Christ: «Et voici, je serai avec vous tous les jours jusqu’à la fin monde.»

Quart d'heure pour l'essentiel

Article tiré du numéro Quart d’heure pour l’essentiel Pentecôte 2021

Publicité