Skip to content

Michel Pont, entraîneur assistant, équipe suisse de football

«Ce que je préfère chez mon épouse, c’est son indépendance. J’attends du couple une complémentarité, qu’on se respecte l’un l’autre dans ses engagements individuels. Professionnellement, je ne dois pas grand-chose à mon épouse mais elle m’a apporté un soutien moral et le réconfort. Il y a cette intuition féminine qui lui a permis, sans connaître les situations, de me donner des clés ou des réponses précieuses que je n’arrivais pas à trouver moi-même ; l’œil neutre, avec le recul nécessaire, éclaircit parfois des situations qui paraissent bien compliquées. Nous sommes en couple depuis trente ans.»
Quart d'heure pour l'essentiel

Article tiré du numéro Quart d’heure pour l’essentiel – février 2010

Publicité