Skip to content

Les Eglises offrent de l’aide aux couples

Les couples côtoient pasteurs et prêtres brièvement, lors de la préparation de la cérémonie de mariage. Au-delà, qu’offrent les Eglises ? Des formations ciblées sont apparues ces dernières années, dont plusieurs dans un cadre convivial et collectif
Sandrine Roulet

Divorcés: Revivre
Tremplin.

Lancé en 2007, ce parcours aborde les côtés psychologiques et légaux de la séparation dans une perspective de guérison et de nouveau départ

Les personnes séparées ou divorcées se sentent souvent seules avec leur souffrance. Dans un cadre convivial, «Revivre» propose un parcours de sept soirées à ceux et celles qui sont passés par là. Objectif ? Leur permettre de faire face et d’envisager l’avenir plus sereinement.

«Lors d’un décès, il y a un enterrement, on reçoit des fleurs, des lettres ; on est entouré. Lors d’un divorce, la société ne sait pas comment réagir. Et la personne qui souffre non plus. Pourtant, elle a vraiment besoin de soutien», détaille Christine Kœnig, initiatrice du cours, elle-même divorcée.

Témoignages

Thierry, quarante-cinq ans, a participé au cours Revivre en 2009 :
«J’ai vécu une séparation assez violente. Comme j’ai la garde de mon enfant, je ne sors pas beaucoup. Le cours m’a permis de rencontrer des personnes qui ont le même vécu. Je me suis senti compris, en confiance. Ça aussi été l’occasion de me remettre en question.»

Brigitte, quarante-neuf ans, avait déjà fait un bout de chemin dans sa reconstruction. Le cours l’a aidée à prendre du recul :
«Est-ce que je fais juste avec mon enfant ? Faut-il garder contact avec les grands-parents paternels ? Ce cours est un lieu de partage, qui aide à exprimer certaines choses puis à trouver des réponses à ses questions. On y vit une forme de solidarité.»

Thématiques
Après un repas en commun et un exposé sur une problématique liée à la séparation, les participants se retrouvent en groupes pour échanger. Les premières soirées abordent les émotions ressenties, l’importance d’une bonne communication avec l’ex et la résolution des conflits. Au milieu du parcours, c’est la question centrale du pardon qui vient sur le tapis. Puis ce sont les questions juridiques et parentales qui sont traitées. Tous les orateurs du cours ont eux-mêmes vécu un divorce.

Original britannique
Le cours Revivre a vu le jour à Londres, plus précisément dans le cadre de la paroisse anglicane Holy Trinity Brompton. C’est un avocat, lui-même enfant du divorce et adulte divorcé, qui l’a élaboré. Il est proposé en Suisse romande depuis deux ans.

Mariés: Elle & Lui
Sept soirées pour discuter franchement autour d’un repas aux chandelles : ce parcours pour soigner son couple et prévenir les crises a fait ses preuves

Dans nos vies trépidantes, rares sont les occasions de prendre du temps pour analyser son couple et en prendre soin. En Suisse romande, depuis 2002, le cours «Elle & Lui – un couple, ça se construit» pallie ce manque. Chaque semaine, les couples participants sont accueillis pour un repas en tête à tête où ils sont servis comme au restaurant. Après le repas, un exposé est donné soit par vidéo, soit par un orateur.

Lors de la première soirée, les conjoints évaluent individuellement chaque domaine de leur vie commune grâce à un questionnaire avant de discuter de leurs réponses.

Les six soirées suivantes reviennent sur les différents aspects de la relation conjugale : les bons fondements, l’art de la communication, la résolution des conflits, la puissance du pardon, la relation avec les beaux-parents, la sexualité et l’amour en action.

Lorraine et Michaël ont suivi le cours il y a deux ans dans leur région :
«Ce que j’ai trouvé précieux, c’est de faire un état des lieux de notre couple et de prendre du temps pour nous, alors qu’on le faisait peu, les enfants étant petits», raconte Lorraine, trente-quatre ans. Depuis, les Vaudois ont maintenu une habitude : celle de réserver des soirées exprès pour leur couple.

«Elle & Lui» a été lancé en 1996 à Londres par un pasteur anglican.

Fiancés: Avant le Oui
Kit de démarrage.
Plusieurs associations proposent une préparation à la vie à deux, où la communication, la sexualité et la gestion du porte-monnaie sont évoqués

«Avant le Oui, un mariage ça se prépare» est destiné aux futurs mariés. A l’instar des parcours Elle & lui et Revivre, ce parcours se déroule sur plusieurs soirées, avec un repas, un bref exposé et des exercices pratiques. Basé sur des valeurs chrétiennes mais ouvert à tous, ce cours est élaboré par un couple d’anglicans britanniques.

Sur deux week-ends, la Ligue pour la lecture de la Bible à Lausanne offre depuis de nombreuses années une semblable formation, résidentielle, elle, à Vennes sur les hauts de Lausanne, pour fiancés et jeunes mariés, avec des sessions plénières et des temps en couple. Ce parcours plus ancien est encadré par trois couples de professionnels (pasteurs, sexologue).

Les deux programmes ont des contenus similaires. Dans la partie consacrée à la communication, par exemple, les participants sont invités à réfléchir au type de communication dans lequel ils ont baigné dans leur enfance. Parmi les autres thèmes abordés, l’engagement, les conflits, la sexualité ou les différentes façons d’entretenir la flamme.

Sandrine Roulet

Quart d'heure pour l'essentiel

Article tiré du numéro Quart d’heure pour l’essentiel – février 2010

Publicité