Skip to content

FIFA: pas de sanction

Publicité En mai 2003, la FIFA a interdit aux joueurs de football de faire figurer des inscriptions sur leurs maillots. L’association mondiale de football entend ainsi faire respecter sa neutralité politique et religieuse. Celui qui aère son tricot et dévoile ainsi ses convictions, salue sa bien-aimée, son dernier-né ou…

Publicité

En mai 2003, la FIFA a interdit aux joueurs de football de faire figurer des inscriptions sur leurs maillots. L’association mondiale de football entend ainsi faire respecter sa neutralité politique et religieuse. Celui qui aère son tricot et dévoile ainsi ses convictions, salue sa bien-aimée, son dernier-né ou son animal de compagnie peut être puni. Tant que dure la partie, il est juste autorisé de faire le signe de croix, de baiser sa bague ou de lever les yeux au ciel en signe de gratitude.

La prière publique des Brésiliens sur la pelouse du Waldstadion de Francfort et les inscriptions sur leurs maillots n’ont pourtant donné lieu à aucune sanction. Avant et après la partie, ceux qui voulaient exprimer leurs convictions avaient la liberté de le faire. (mb)

Les leçons d’une blessure

Coups durs. Se blesser, c’est un drame pour un footballeur. Pourtant, au sein de l’épreuve, on peut apprendre bien des choses. Falcao et Neymar ont décidé de pardonner. Gilles Yapi a profité de sa convalescence…

Le footballeur pasteur

Itinéraire. Oscar Ewolo a toujours vécu ses deux passions à fond : le football au plus haut niveau en France et le partage de la foi qui a changé sa vie, au point de faire de…

Publicité