Commander le journal

Un gardien pas comme les autres

02.05.14 - Tim Howard. Le gardien de l’équipe des USA souffre d’une maladie. Mais son leitmotiv reste celui-ci : être heureux.

C’est relativement tard que Tim Howard, 35 ans, est devenu un gardien incontournable du championnat anglais et de l’équipe nationale des Etats-Unis. Il a aujourd’hui à son actif 91 sélections avec les USA et près de 350 avec Everton. Il est même l’un des rares gardiens du championnat anglais à avoir marqué un but, depuis sa surface de réparation !

Suffisant pour permettre aux Etats-Unis de sortir du groupe le plus difficile du Mondial, avec l’Allemagne, le Portugal et le Ghana?


Une grand-maman pleine de paix et d’amour

A l’instar d’Alaba et Falcao, Tim Howard est aussi chrétien. C’est sa grand-mère qui a largememt contribué à lui faire connaître la foi. Durant les premières années de sa vie, l’Américain a beaucoup souffert du syndrome de la Tourette, une maladie neurologique héréditaire, caractérisée par des tics moteurs et vocaux. «Ma grand-mère manifestait alors une grande paix, du fait de sa foi en Dieu. Par elle, Dieu m’a révélé son amour pour moi et j’ai suivi son exemple. Je voulais la même paix et la même foi qu’elle. Et c’est exactement ce que Dieu m’a donné. Son amour dépasse tout ce que l’on peut imaginer.»


Grande générosité

Alors Tim Howard fait sien ce mot d’ordre de la Bible: «Voici la journée que Dieu a faite, soyons dans la joie» (Psaume 118,24). Pour lui, «la foi est une chose joyeuse, qui doit être partagée». Partagée aussi tout concrètement. Tim Howard s’engage financièrement pour améliorer ce monde: «Ma famille n’avait pas grand-chose. Alors je sais apprécier la valeur du mot “générosité”. J’espère donner davantage que je ce qu’ai pris.»

Pour autant, le géant de 1,91 m se sait imparfait.


Jérémie Cavin

 
Un gardien pas comme les autres