Commander le journal

Même les plus graves crises conjugales trouvent une issue

04.02.10 - L’infidélité est l’une des fautes les plus fréquemment invoquées dans les procédures de divorce. Christophe et Olivia ont connu cette situation et sont restés ensemble, non sans une décision claire, des blessures au cœur et un pardon enraciné dans la foi chrétienne. Cette étape a permis, avec le recul, un approfondissement de leur relation

«Même quand on pense qu’il n’y a plus d’amour, il y a une solution. L’amour est comme une petite graine, il peut se rétrécir, mais aussi se redéployer». Ces paroles d’espérance ne sortent pas de la bouche d’un philosophe ou d’un psychologue. Ce sont celles d’une femme courageuse et positive : Olivia.


Il y a cinq ans, son couple a traversé une crise qui a bien failli tout faire voler en éclats. Au contraire, celle-ci a conduit ce couple de Vaudois à découvrir qu’avec Dieu, un nouveau départ est toujours possible. Retour en arrière.


Une aventure à l’étranger tourne court

En 2000, Olivia et Christophe laissent tout derrière eux pour s’installer avec leurs deux enfants en Guadeloupe. Mais l’aventure tourne court : la famille revient en Suisse.


Dans un premier temps, un proche parent leur prête un logement. Olivia retrouve un travail et s’épanouit comme une fleur. Christophe reprend aussi une activité professionnelle, mais chez lui, le sentiment d’échec est profond. Il a l’impression d’avoir tout perdu. Olivia se rappelle : «Nous avons toujours vécu une relation fusionnelle. Je pensais que Christophe allait vivre ce retour en Suisse comme moi, mais il a changé». Elle ne réalise pas le fossé qui se creuse. En 2004, c’est le choc : Christophe lui apprend qu’il l’a trompée.


«Je n’étais plus moi-même»

Olivia est sous le choc, mais elle tient à Christophe ; elle est prête à pardonner. De plus, elle veut préserver ses enfants de la souffrance engendrée par un divorce. Elle demande donc à son mari de choisir : ce sera elle ou l’autre femme. Christophe, de son côté, a compris qu’Olivia l’aime encore. Il décide de rester avec elle.


Toutefois, les semaines qui suivent sont ardues. La rupture avec la maîtresse n’est pas simple. Olivia, quant à elle, accuse le coup: «Je pleurais à longueur de journée et la nuit; j’allais même parfois me taper la tête contre un arbre. Je n’étais plus moi», raconte-t-elle. Elle se sent anéantie.


Réconciliés grâce à la foi

Dans cette tourmente, aucune solution humaine ne se dessine. Christophe, qui n’a jamais eu d’intérêt pour la religion, éprouve le besoin de chercher le secours de Dieu. Ensemble, les conjoints commencent à lire la Bible. Ils découvrent le pardon que Dieu accorde à ceux qui reconnaissent leurs fautes et se prennent à espérer pour eux-mêmes. Ils font l’expérience de ce pardon divin.


Consciente que seul Dieu peut guérir son cœur blessé, Olivia met sa confiance en lui : «Il a guéri mon cœur», affirme-t-elle aujourd’hui avec conviction. Elle peut compter sur les prières de son père, un chrétien fervent. Chaque fois qu’il prie avec elle, Olivia ressent la paix divine et retrouve la force de se battre. Christophe souligne : «J’ai appris la fragilité du mensonge et que le pardon et l’amour grandissent avec la vérité.»


Aujourd’hui le couple a retrouvé un équilibre. Ensemble, ils parlent de tout et chacun est attentif aux besoins de l’autre. Mais surtout, ils peuvent avoir recours à la Bible et à la prière. Ce partage dans l’authenticité, autour de valeurs spirituelles, n’est pas loin d’être un modèle divin, Christophe en est convaincu : «Si un couple l’applique dans la liberté, il sera heureux et aimant tout au long de sa vie.»


Sandrine Roulet

 
Même les plus graves crises conjugales trouvent une issue